Un certain ennuie

PIUn certain M. Piekielny François-Henri Désérable     Gallimard-2017 ❤️❤️♥︎♥︎♥︎

Le personnage de Romain Gary/Emile Ajar est à lui seul tellement incroyable qu’il aurait suffit à alimenter une bio romancée. Mais l’auteur prend comme point de départ pour son roman une phrase de la promesse de l’aube. Il part à la recherche d’un personnage : Mr Piekelny. Ce dernier aurait demandé à Gary enfant de parler de lui aux puissants qu’il croisera. Ce vieux juif de Vilnius était persuadé que l’enfant aurait une vie merveilleuse contrairement à lui, anonyme parmi tant d’autres. Le roman alterne les pages de recherches sur Piekelny et sur la vie de Gary, et notamment les scènes où il glisse à l’oreille des célébrités toujours la même phrase sur son ancien voisin.

Le lecteur ne sait plus, au même titre que l’auteur-enquêteur, ce qui est du domaine de la réalité ou de l’invention. En fait le thème principal de ce roman est la vérité dans une oeuvre littéraire. Auteur de la plus belle escroquerie littéraire, Gary a reçu deux prix Goncourt sous deux noms différents, fait de sa vie un roman, et trompé les éditeurs, les critiques et les lecteurs. Même si l’exercice est bien réalisé, souvent avec humour, je me suis ennuyée à la lecture des hypothèses de vie et de mort de ce vieux juif pendant la seconde guerre mondiale. Par contre cela m’a donné envie de lire une vrai bio.

gary

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *