Acide cathodique

NOTHOMB_JAQU_001.5E0DQG.S.pdf

Acide Sulfurique Amélie Nothomb 
Albin Michel 2005 ❤️❤️❤️♥︎♥︎

Après être totalement passée à côté de Métaphysique des tubes, je n’avais aucune envie de relire cet auteur mais sur des conseils insistants j’ai plongé dans Acide sulfurique.
Une fable courte et intense. Sur le modèle d’un camps de concentration, une téléréalité rafle des individus, les martyrise et propose même aux téléspectateurs de voter pour éliminer physiquement les internés.
Un personnage parfait représente le bien : Pannonique ; belle, intelligente, généreuse et humble.
Un autre représente le tortionnaire : Zedna la kapo. Elle est limitée intellectuellement, attirée par la médiatisation, forte de son pouvoir et n’a aucun problème à user de la violence. Mais face à la divine Pannonique, elle se laisse submergée par la haine et la passion.
Amélie Nothomb dénonce la dictature de la téléréalité qui transforme des téléspectateurs en voyeurs horrifiés, protégés de la culpabilité par l’écran de TV. Les autorités, curieusement ne réagissent pas non plus.
Ce qui m’a le plus intéressé est la façon dont le personnage central lutte contre la déshumanisation dans le camps. En utilisant le vouvoiement. En refusant de révéler à Zedna une des rares choses qui lui appartienne encore: son prénom. En gardant sa dignité et en la communiquant aux autres. En influençant sa tortionnaire.

Cette vision sombre et caricaturale d’une société fictive m’a fait pensé à celle de George Orwell.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *