L’Américaine

ob_881046_l-americaineL’Américaine
Catherine Bardon
Les escales 2019
❤️❤️❤️❤️♥︎

Portrait d’une jeune fille volontaire qui s’arrache à sa famille et à son éden, la République Dominicaine, pour construire sa vie à New York dans les années 60. Une époque mouvementée de contestation des minorités et des jeunes. Mais comment se sentir américaine pour Ruthie, cette jeune juive qui cherche son identité sans renier ses origines ?

Le personnages, tous très différents, sont attachants et finement analysés. Les thèmes abordés sont riches et nombreux. Bref, une magnifique fresque romanesque qui m’a emportée.

Une longue histoire

Hérétiques-HD-300x460Hérétiques
Leonardo Padura
Métailié 2014
❤️❤️❤️♥︎♥︎

3 histoires et 700 pages. Le point commun : des personnages qui décident d’enfreindre les règles de leur communauté à 3 époques très différentes.

1er roman que je lis de cet auteur cubain prolixe qui met en scène toujours le même personnage : Mario Conde.

On découvre Cuba en 1939 et l’histoire vraie du Saint Louis, bateau chargé de juifs fuyant la montée nazie.

Puis Amsterdam en 1643 dans l’atelier de Rembrandt avec un apprentie particulier.

Enfin retour à Cuba pour une enquête en 2008.

Les histoires s’assemblent mais la 3ème partie est moins intéressante et ne tient pas bien la route !  Le tout est beaucoup trop détaillé et long. 2 livres différents auraient été plus digestes.

J’ai néanmoins beaucoup appris sur la communauté juive et ses interdits. Les ambiances de Cuba et d’Amsterdam sont presque palpables. Les réflexions philosophiques et théologiques sons passionnantes.

Vivre sa vie

415u+J7Ti7L._SX195_Le vent reprend ses tours
Sylvie Germain 
Albin Michel 2019
❤️❤️❤️♥︎♥︎

J’aime toujours autant l’écriture mélancolique de Sylvie Germain. Elle manie les mots, les phrases avec précision, élégance et poésie.

A mi-chemin du conte, cette histoire m’a emballée dès le début : une amitié entre un enfant seul, pas très heureux et un saltimbanque fantasque. L’adulte donnera à Nathan le goût des mots, des textes. Une parenthèse dans une vie étriquée et morne. 30 ans après, Nathan tombe sur un avis de recherche concernant son vieil ami disparu. Il part en quête de ce Rom qui n’a laissé aucune trace mais aussi de son passé, de sa vie ratée et de lui-même.

Ensuite, je trouve que l’histoire s’enlise un peu. Une suite de rendez-vous manqués, de solitudes, de personnages incapables de communiquer vraiment. Peut-être est-ce la tristesse qui s’en dégage qui m’a trop atteinte.

De l’art…

hqdefaultMarcher jusqu’au soir
Lydie Salvayre 
Ma nuit au Musée Stock
❤️❤️❤️❤️♥︎

Un livre passionnant pour qui s’intéresse à l’art et à son utilité. J’avais beaucoup aimé Pas pleurer et encore une fois je ne suis pas déçue. Le style est incisif, entier, souvent plein de rage.
Lydie Salvayre accepte de passer une nuit au musée Picasso, seule, pour se confronter à l’homme qui marche de Giacometti.
Un regard éclairé par son histoire personnelle et son origine sociale.
Une réflexion sur la vie et la mort ; sur Giacometti et Picasso, deux artistes aux antipodes. Une réflexion sur l’art loin des diktats stéréotypés.

 

Trop c’est trop…

ned-aucunefemme-5c6fb2c4bf6e2

Né d’aucune femme
Franck Bouysse 
La manufacture de livres 2019
❤️❤️♥︎♥︎♥︎

Allez, on plonge dans la misère, la cruauté, la violence… et la liste pourrait être longue.

Une jeune fille, encore enfant est vendue comme servante à un sombre châtelain et sa mère au fond des bois. Oui on dirait un conte classique. Regrets du père, sentiments du palefrenier. Cruauté et sadisme des maîtres.

Une histoire bien ficelée avec des personnages qui se révèlent au fil de la lecture.  La candeur de Rose est belle face à la noirceur ambiante. Mais le récit d’une scène ultra-violente m’a totalement écoeurée. Dommage.

Une femme sans histoires ?

1501305Personne n’a peur des gens qui sourient
Véronique Ovaldé 
Flammarion 2019
❤️❤️❤️♥︎♥︎

Comme toujours avec cette auteur, les personnages et l’histoire sont intéressants. Gloria, l’héroïne, est surprenante et originale. A la fois forte et fragile, elle dévoile son histoire au fil des pages en alternant le passé et le présent. Un beau portrait de femme et de mère. L’écriture est efficace, chaque mot est important et concours à une impression de danger, d’urgence. Mais j’ai eu un peu du mal à m’attacher à cette histoire. J’ai appris avec étonnement (page 204) ce que signifie la chamade : un roulement de tambour qui avertit, lors d’une bataille, qu’on aimerait ramasser ses morts ! Pas très fleur bleue.

Shell s’en va t’en guerre.

 

G01164_Ma_reine.indd

 

Ma Reine
Jean-Baptiste Andrea
L’Iconoclaste 2017
❤️❤️❤️❤️♥︎

Un joli livre touchant, onirique qui oscille entre légèreté et profondeur. L’auteur arrive à se mettre dans la peau d’un enfant de 12 ans un peu différent. C’est la vision, les réflexions, les réactions, les frustrations et les sentiments de Shell que nous partageons tout au long de son aventure.  Le réel et l’imaginaire se mélangent dans ce cerveau qui s’est arrêté de grandir. L’enfant s’en va en guerre pour prouver qu’il est un homme, sur la route, il rencontrera sa reine Vivianne.
Les personnages sont forts libres et attachants. La L’écriture est tendre et belle. L’humour n’est jamais loin. Cette naïveté fait du bien.

Une enfance irréelle.

51giYJmfxEL._SX339_BO1,204,203,200_Les rêveurs
Isabelle Carré  
Grasset 2018
❤️❤️❤️♥︎♥︎

A la découverte de la discrète, sensible et lumineuse Isabelle Carré… Elle évoque dans ce livre son histoire familiale, enfance et adolescence. Avec des parents incapables de jouer leur rôle, tellement absorbés par leur difficulté à vivre et à assumer ce qu’ils sont…qu’il est difficile de se construire ! En décalage total avec les autres, elle est seule et abandonnée à sa fragilité.

Le style est poétique et délicat, son histoire poignante, mais l’évocation des souvenirs un peu flottante, à l’image de sa vie de l’époque. Comme si elle tirait un fil de souvenirs et passait à un autre sans dérouler la bobine. Cela a gêné un peu ma lecture .

A voir ou à revoir le merveilleux film : « Se souvenir des belles choses ».

Sa Guerre Civile

les-os-des-fillesLes os des filles
Line Papin 
Stock 2019
❤️❤️❤️♥︎♥︎

Line Papin raconte le déchirement d’une petite fille qui a quitté un monde chaleureux, vivant, aimant pour un autre froid et solitaire dont elle n’a pas les codes.

L’originalité de ce roman, qu’on ne peut imaginer que autobiographique, réside dans l’emploi de différents sujets pour se définir (le je-tu-elle-nous) souvent au cours d’une même page. L’auteur joue aussi avec la distance des autres personnages comme sa mère qu’elle n’appelle que « la deuxième soeur H » et jamais maman.

Les pages sur sa solitude au sein même de sa famille, sur son non-désir de vivre et sur la « guerre civile » que mène son propre corps sont très explicites. Elles amènent un point de vue nouveau pour moi sur l’anorexie. L’auteur arrive très bien à partager son ressenti. Le récit de son retour à Hanoï est aussi très beau.

Line Papin a trouvé un ton et une distance très juste pour parler des abandons, des trahisons et des drames de l’enfance. Quand l’écriture devient une thérapie…  Comme dit Eric Fottorino : écrire n’est pas un plaisir pour moi mais une nécessité.

Révolution de Palais

41qlx5PfShL._SX195_

Le Déjeuner des barricades
Pauline Dreyfus  
Grasset 2017
❤️❤️❤️♥︎♥︎

Un roman fantaisiste qui confronte deux mondes : l’univers feutré et conservateur des palaces parisiens et la contestation de mai 68. Pauline Dreyfus nous propose un huis-clos au vénérable hôtel Meurice au moment où le personnel décide de prendre le pouvoir.

On y croise une milliardaire qui finance et remet un prix littéraire sans jamais lire une ligne ; un attachant vieux notaire de province mourant, en total décalage ; Salvador Dali, ingérable et follement drôle ; le jeune Modiano et son univers.

C’est drôle, tendre, loufoque et original,  bourré d’anecdotes. J’ai découvert la relation entre Hemingway et la création du Bloody Mary, ou l’histoire du refus de Von Choltitz de détruire Paris. La légèreté fait du bien !