Bluffant !

51Q2F3H399L._SL500_AA300_La malédiction d’Edgar
Marc Dugain
Gallimard 2005
❤️❤️❤️❤️♥︎

Une rencontre littéraire avec Marc Dugain m’avait terriblement donné envie de lire ce livre…

L’auteur réécrit 50 d’histoire des U.S. et des ses dirigeants pendant le règne de l’indéboulonnable patron du F.B.I. Edgar Hoover et c’est pas joli joli ! Un Hoover homophobe mais homo obsédé par sa mère. Un Kennedy accro au sexe. Des petits arrangements avec la mafia. Des meurtres, des écoutes illégales, des chantages…

C’est passionnant, haletant, bien construit. On rentre dans l’intimité des personnages. Mais même si tout sonne vrai cela reste un roman. Alors pas évident de distinguer le fait réel de la théorie.

Déprime

CVT_Serotonine_9543Sérotonine
Michel houellebecq
flammarion 2019
♥︎♥︎♥︎♥︎♥︎

Essai raté…Je n’avais jamais eu envie de lire cet auteur médiatique. L’occasion s’est présentée… J’abandonne rarement une lecture mais là, l’écoeurement était trop fort.

Oui il est intelligent, oui il a de l’humour, oui il dresse le triste portrait de notre société. Mais le personnage principal est trop proche son auteur : c’est troublant. Et entre les scènes de sexe écoeurantes, les pages détaillant la carte d’une brasserie parisienne, la misogynie, la dépression et l’ennui : Rideau avant la déprime totale !

Et pourquoi pas ?

Les-sept-mariages-d-Edgar-et-LudmillaLes septs mariages d’Edgar et Ludmilla
Jean-Christophe Rufin
Gallimard 2019
❤️❤️❤️♥︎♥︎

Des personnages fantasques, aventureux qui se réinventent. Des vies intenses, sans compromis, de l’extravagance, des hauts et des bas vertigineux. Ludmilla et Edgar peuvent-ils vivre l’un sans l’autre ?

Un joli roman sur le couple, la liberté, le poids de l’engagement. Jean-Christophe Rufin est toujours aussi inventif.

La loi du plus fort

515ohg0FgSL._SX210_Le fils
Phillipp Meyer
Albin Michel 2014
❤️❤️❤️❤️♥︎

Le début commence au rythme d’une chevauchée sauvage, dans le bruit, la fureur et le sang. Le Far West dans toute sa violence : l’attaque de colons blancs par les Comanches au Texas. Eli, fondateur de la dynastie vivra 3 ans dans leur tribu après son rapt.

Les chapitres entremêlent 3 générations et c’est un peu difficile à suivre. J’ai beaucoup aimé le début, moins certains autres chapitres trop longs. Après cette lecture vous serez incollables sur les méthodes de combat et les armes indiennes. Par contre à aucun moment n’est évoquée la spiritualité, surprenant.

Le personnage fondateur d’Eli « le Colonel » est passionnant et celui de son arrière petite fille aussi. Deux personnalités exceptionnelles qui ne laissent pas place à la faiblesse,  et aux regrets.

Un roman passionnant, loin du manichéisme, où il n’y a ni bons ni mauvais mais des peuples qui luttent pour survivre et où le plus fort, le mieux adapté et le moins sentimental gagne. La naissance violente du rêve américain. Quel souffle !

L’Américaine

ob_881046_l-americaineL’Américaine
Catherine Bardon
Les escales 2019
❤️❤️❤️❤️♥︎

Portrait d’une jeune fille volontaire qui s’arrache à sa famille et à son éden, la République Dominicaine, pour construire sa vie à New York dans les années 60. Une époque mouvementée de contestation des minorités et des jeunes. Mais comment se sentir américaine pour Ruthie, cette jeune juive qui cherche son identité sans renier ses origines ?

Le personnages, tous très différents, sont attachants et finement analysés. Les thèmes abordés sont riches et nombreux. Bref, une magnifique fresque romanesque qui m’a emportée.

Une longue histoire

Hérétiques-HD-300x460Hérétiques
Leonardo Padura
Métailié 2014
❤️❤️❤️♥︎♥︎

3 histoires et 700 pages. Le point commun : des personnages qui décident d’enfreindre les règles de leur communauté à 3 époques très différentes.

1er roman que je lis de cet auteur cubain prolixe qui met en scène toujours le même personnage : Mario Conde.

On découvre Cuba en 1939 et l’histoire vraie du Saint Louis, bateau chargé de juifs fuyant la montée nazie.

Puis Amsterdam en 1643 dans l’atelier de Rembrandt avec un apprentie particulier.

Enfin retour à Cuba pour une enquête en 2008.

Les histoires s’assemblent mais la 3ème partie est moins intéressante et ne tient pas bien la route !  Le tout est beaucoup trop détaillé et long. 2 livres différents auraient été plus digestes.

J’ai néanmoins beaucoup appris sur la communauté juive et ses interdits. Les ambiances de Cuba et d’Amsterdam sont presque palpables. Les réflexions philosophiques et théologiques sons passionnantes.

Vivre sa vie

415u+J7Ti7L._SX195_Le vent reprend ses tours
Sylvie Germain 
Albin Michel 2019
❤️❤️❤️♥︎♥︎

J’aime toujours autant l’écriture mélancolique de Sylvie Germain. Elle manie les mots, les phrases avec précision, élégance et poésie.

A mi-chemin du conte, cette histoire m’a emballée dès le début : une amitié entre un enfant seul, pas très heureux et un saltimbanque fantasque. L’adulte donnera à Nathan le goût des mots, des textes. Une parenthèse dans une vie étriquée et morne. 30 ans après, Nathan tombe sur un avis de recherche concernant son vieil ami disparu. Il part en quête de ce Rom qui n’a laissé aucune trace mais aussi de son passé, de sa vie ratée et de lui-même.

Ensuite, je trouve que l’histoire s’enlise un peu. Une suite de rendez-vous manqués, de solitudes, de personnages incapables de communiquer vraiment. Peut-être est-ce la tristesse qui s’en dégage qui m’a trop atteinte.

De l’art…

hqdefaultMarcher jusqu’au soir
Lydie Salvayre 
Ma nuit au Musée Stock
❤️❤️❤️❤️♥︎

Un livre passionnant pour qui s’intéresse à l’art et à son utilité. J’avais beaucoup aimé Pas pleurer et encore une fois je ne suis pas déçue. Le style est incisif, entier, souvent plein de rage.
Lydie Salvayre accepte de passer une nuit au musée Picasso, seule, pour se confronter à l’homme qui marche de Giacometti.
Un regard éclairé par son histoire personnelle et son origine sociale.
Une réflexion sur la vie et la mort ; sur Giacometti et Picasso, deux artistes aux antipodes. Une réflexion sur l’art loin des diktats stéréotypés.

 

Trop c’est trop…

ned-aucunefemme-5c6fb2c4bf6e2

Né d’aucune femme
Franck Bouysse 
La manufacture de livres 2019
❤️❤️♥︎♥︎♥︎

Allez, on plonge dans la misère, la cruauté, la violence… et la liste pourrait être longue.

Une jeune fille, encore enfant est vendue comme servante à un sombre châtelain et sa mère au fond des bois. Oui on dirait un conte classique. Regrets du père, sentiments du palefrenier. Cruauté et sadisme des maîtres.

Une histoire bien ficelée avec des personnages qui se révèlent au fil de la lecture.  La candeur de Rose est belle face à la noirceur ambiante. Mais le récit d’une scène ultra-violente m’a totalement écoeurée. Dommage.

Une femme sans histoires ?

1501305Personne n’a peur des gens qui sourient
Véronique Ovaldé 
Flammarion 2019
❤️❤️❤️♥︎♥︎

Comme toujours avec cette auteur, les personnages et l’histoire sont intéressants. Gloria, l’héroïne, est surprenante et originale. A la fois forte et fragile, elle dévoile son histoire au fil des pages en alternant le passé et le présent. Un beau portrait de femme et de mère. L’écriture est efficace, chaque mot est important et concours à une impression de danger, d’urgence. Mais j’ai eu un peu du mal à m’attacher à cette histoire. J’ai appris avec étonnement (page 204) ce que signifie la chamade : un roulement de tambour qui avertit, lors d’une bataille, qu’on aimerait ramasser ses morts ! Pas très fleur bleue.